Aller au contenu. | Aller à la navigation

Programme de politique générale
Vous êtes ici : Accueil Commune VIE POLITIQUE Programme de politique générale
Bulletin communal

cliquez sur l'image et vous pourrez l'imprimer tout en couleur
Bienvenue

SOS Secours

Cliquez sur le titre pour afficher tous les n° d'urgence

Se connecter


Mot de passe oublié ?
Cultes

agenda paroissial (cliquez sur l'image)
 
Actions sur le document

Déclaration de politique de législature 2012-2018


 



Mesdames et Messieurs,

Le législateur wallon a demandé à chacun de nos conseils communaux de présenter et de discuter une déclaration de politique communale dans laquelle sont reprises  les grandes lignes et les priorités de la législature qui vient de s’ouvrir le 3 décembre 2012.

Cette déclaration nous permet de mieux définir les priorités qui sont les nôtres et que nous concrétiserons ensemble dans les six années à venir.

Tous nos projets devraient être réalisés le plus vite possible mais nous dépendons des moyens budgétaires disponibles et nous ne voulons en aucun cas ni accroître la fiscalité dans notre commune, ni accroître la dette.

A Attert, nous pouvons envisager l’avenir avec sérénité à condition

-que les différents niveaux de pouvoir régional et fédéral ne nous imposent pas de nouvelles charges et de nouvelles réglementations sans les accompagner des budgets pour les financer ;

-et qu’ils nous octroient les subventions attendues, que nous recherchons activement, pour réaliser nos projets.

Notre programme pour cette législature 2012-2018 s’inscrit plus que jamais dans la logique du développement durable et, ce, d’autant plus que notre nouveau Programme Communal de Développement Rural intègre les principes de  « l’agenda 21 local » développé par la communauté européenne.

Ce principe de durabilité sera étendu à tous les thèmes ou projets. Notre commune est déjà gérée dans cette  logique depuis le début de la rénovation rurale. Autrement dit, le ’’développement durable’’ servira de fil conducteur à toutes les politiques menées pendant la législature.

Le  développement durable

Notre conception de l’homme appelle à une gestion responsable de la terre en vue de satisfaire les besoins de tous et en  améliorant les conditions de qualité de vie de chacun. Le développement durable a comme finalité de protéger les intérêts légitimes des générations futures. Au travers de nos différents projets, nous nous engageons à une exploitation réfléchie et juste de la terre avec un respect sans faille pour le potentiel auto-regénérant de la nature.

 

Cela implique de s’abstenir de ces politiques et pratiques dont on ne peut pas connaître les futures conséquences, selon le principe de précaution. Nous encourageons la recherche et les innovations dans la mesure où elles contribuent au développement durable.

Toutes nos initiatives communales s’inscrivent  dans la politique globale du Parc Naturel. L’environnement, notre environnement, est au centre de ce projet. La qualité de l’environnement est devenue un principe directeur de chacune de nos actions.

C’est notamment le cas dans le cadre de l’aménagement du territoire. L’application du Règlement Général sur les Bâtisses en Site Rural a permis d’organiser harmonieusement l’agrandissement de nos villages. Les demandes de permis d’urbanisme font  l’objet de plusieurs examens. Les  services de la Maison de l’Urbanisme, du Parc Naturel et l’expert en énergie remettent des avis qui permettent non seulement un bon aménagement du territoire, mais également des économies importantes d’énergie  dans les bâtiments notamment  en les orientant pour exploiter au maximum l’énergie solaire ou pour mieux les protéger des vents froids du nord.

En ce qui concerne les rénovations des anciens bâtiments, les experts conseillent des aménagements et une isolation adéquate permettant également d’économiser un maximum d’énergie.

Le Règlement Général sur les Bâtisses en Site Rural est d’application sur l’entièreté de notre territoire.

Durant cette législature, nous ferons évoluer ce règlement afin d’y intégrer les nouveaux matériaux tels que le bois, les cheminées en inox …

Le Plan Communal de Développement de la Nature, le Plan Maya et le programme d'épuration des eaux usées nous incitent un peu plus encore à développer notre action en faveur de la nature et de l'environnement. Avec ces différents programmes, nous avons  la chance d’œuvrer sur notre territoire communal au profit des générations qui nous suivent. Nous n'héritons pas de  la terre de nos parents mais nous l'empruntons à nos enfants.

Notre Commune est un parc naturel depuis le 14 juillet 1994. De nombreuses actions ont été réalisées depuis l’obtention de ce statut.

Le décret modifiant le texte initial relatif aux parcs naturels exige la création d’une ASBL en lieu et place de l’actuelle commission de gestion. Nous créerons donc cette nouvelle ASBL pour le 1er juillet 2013 ainsi nous serons en règle avec les textes légaux relatifs aux Parcs naturels.

 


Enseignement, Formation, Jeunesse

 
L'enseignement est une de nos grandes  priorités et, ce, depuis plusieurs décennies déjà. Les sept implantations scolaires sont toutes dynamiques et participent ainsi à l'amélioration de notre cadre de vie. Le service garderie extra scolaire sera maintenu et encore mieux organisé dans les sept implantations.

Ce service coûte très cher à la commune d’un point de vue budgétaire  car plus ou moins deux tiers du coût reste à la charge du budget communal. Au cours de cette législature, nous apporterons quelques modifications au fonctionnement de ce service. Une extension exagérée des horaires de garderie est budgétairement impossible. Les enfants apprécient également le temps passé avec leurs parents et il incombe aux parents de s’occuper de leurs enfants.

Nous poursuivons l'enseignement d'une seconde langue dans toutes les classes primaires de nos implantations et, ce, malgré le non respect par la Fédération Wallonie-Bruxelles de son engagement inscrit dans sa déclaration de politique de prendre en charge le coût de l'enseignement de cette seconde langue. C'est donc le budget communal qui, contraint par le manque de soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, interviendra et, ce, pour près de 60.000 euros par an. C’est d’ailleurs déjà le budget communal qui intervient pour l’organisation de ce cours depuis sa création il y a six ans.

Dans la société d’aujourd’hui, les enfants doivent être familiarisés avec l’outil informatique. Dans ce contexte, nous continuerons à équiper nos différentes classes du matériel informatique indispensable à cet apprentissage.

Une nouveauté au cours de cette législature : des stages de natation seront prévus pour les classes de 5ème et de 6 ème primaires. Les élèves de ces classes profiteront également d’une formation au civisme importante et suivie.

Tous nos bâtiments scolaires sont soit nouveaux, soit rénovés ou agrandis. En 2013, nous continuerons l’agrandissement de l’école de Heinstert  sur le budget communal.

Le projet est d’ailleurs repris au budget que nous venons de voter.

Nous accordons  toujours beaucoup d’importance à la formation continue de nos enseignants et enseignantes.

Nous prévoyons, au cours de cette législature, d’organiser des formations de niveau universitaire à leur intention. Comme ce fut déjà le cas,  des professeurs d’université se rendront dans nos classes pour animer ces formations.

 

 

 

Jeunesse, culture, sports

Plus de cinquante associations culturelles et sportives animent les 17 villages et hameaux de notre commune. De nombreux bénévoles consacrent une partie de leur temps de loisirs à la mise en place de différentes activités organisées par ces associations.

Notre conseil communal poursuivra et amplifiera les aides octroyées à ces clubs à condition que les activités développées soient orientées vers des domaines culturels,  sportifs ou favorisant le lien social. Ces aides seront octroyées moyennant un rapport sur les activités de ces clubs, ceci afin de s’assurer qu’elles sont réalisées dans l’intérêt collectif.

Après les investissements importants déjà réalisés au niveau sportif, nous continuerons à améliorer certaines infrastructures et à en créer de nouvelles. C’est ainsi que des terrains multisports équiperont plusieurs villages de notre commune. Nous pensons notamment aux plaines multisports de Nobressart et de Post. Le conseil communal a désigné le bureau d’architectes pour l’élaboration des plans du hall de sports.

Dans le cadre d’un plan de mobilité, nous prévoyons la fermeture de certains tronçons de route pour les consacrer à la marche, au vélo, au cheval…. Ces voiries seront ainsi consacrées au’ sport pour tous’.

Nos clubs de football, comme nos harmonies ou autres associations, continueront à bénéficier des aides existantes. Je pense à l’aide à la formation des jeunes ou à l’aide à la promotion de l’image de marque de notre commune.

Les maisons de village doivent être prioritairement consacrées à l’organisation d’activités villageoises. Un plan global de gestion de ces lieux de rencontre sera élaboré pour le 30 juin 2013.

Chaque année, durant la période estivale, certains villages de notre commune accueillent des milliers de fleurs et ce, grâce au travail de citoyens bénévoles. Nous demandons à tous les habitants de notre commune et ce, pour chacun de nos villages, de poursuivre et d’amplifier ce mouvement. La Commune se doit d’assumer ses responsabilités.

Au cours de cette législature, nous soutiendrons encore davantage ces initiatives et, financièrement. La Commune prendra en charge l’acquisition des bacs, des plantes et des semences et ce après approbation du projet par le Collège. 

Le fleurissement de nos villages apporte un énorme plus à l’attractivité de notre territoire.

Au niveau culturel, nous entretiendrons nos relations avec nos voisins grands ducaux. Il s’agit d’une part de protéger notre culture et notre langue luxembourgeoise (francique-mosellane). Et d’autre part, nous pourrons organiser ensemble des événements de plus grande envergure.

Nous mettrons surtout en valeur toutes les créations culturelles et artistiques produites par les citoyens de notre commune. Dès 2013, un week-end de l’art sera mis en place. Au cours de ce week-end, toutes les productions artistiques de notre commune seront mises à l’honneur.

Ce sera le week-end de nos harmonies, de nos chorales, de nos ateliers de peinture, de céramiques, de broderies. Ce sera le week-end de l’expression artistique.

Vivre en sécurité

Nous sommes régulièrement interpellés sur deux aspects de la sécurité : d’une part, la sécurité routière et d’autre part, la sécurité face aux agressions de toute nature et aux incivilités.

En ce qui concerne la circulation routière, malgré la présence de nombreux dispositifs de ralentissement, notre première mesure sera, avec l’IBSR, de  répertorier dans les différentes rues de nos villages les endroits où il est nécessaire et possible de placer soit des radars permanents soit des dispositifs de ralentissement supplémentaires.

Au travers du budget 2013, nous prévoyons l’acquisition de 40 radars préventifs.

Le placement des bacs à fleurs dans certaines rues est une opération peu coûteuse et réellement efficace ! Dans le cadre du plan de mobilité, nous réserverons certaines rues à la circulation locale pour éviter le transit de véhicules qui ne font que passer à toute vitesse. 

La sécurité publique fait partie de nos préoccupations. Nous avons demandé et à la zone de police et à la Ministre de l’Intérieur d’accroître le nombre d’effectifs pour permettre aux policiers d’être davantage présents dans nos villages et hameaux.

Notre commune est une commune attractive parce que nos villages sont propres et nous voulons encore améliorer cette situation. C’est pour cela que nous prévoyons de combattre les différentes incivilités par le principe des amendes administratives qui sera dynamisé.

Nous poursuivrons sans pitié celles et ceux qui utilisent nos routes et nos paysages pour se débarrasser de leurs déchets et ceux qui ne respectent pas les espaces de vie que sont nos villages, ….

Economie, Emploi, Agriculture, services, Tourisme

Les petites et moyennes entreprises forment la colonne vertébrale de notre économie. Beaucoup de ces petites entreprises sont installées dans nos villages.

Nos artisans ont un savoir-faire confirmé et nous nous engageons à travailler au maximum avec eux et à faire connaître leur présence sur notre territoire.

La zone artisanale de Tontelange existe mais ne semble pas suffisamment attractive pour y accueillir certaines petites et moyennes entreprises. Nous avons demandé à Idelux de préparer un dossier d’agrandissement de cette zone. Certaines entreprises nous ont contactés mais la crise économique freine ces investisseurs potentiels. Nous maintenons les contacts avec eux.

Notre objectif reste d’y voir s’installer certaines entreprises non-polluantes produisant des éléments de technologies nouvelles nécessaires au développement des économies et à la production des énergies renouvelables.

Notre nouveau programme de développement rural nous permettra de créer des ateliers relais destinés à accueillir des jeunes entrepreneurs.

L’ASBL qui sera créée dans le cadre du Parc Naturel aura pour mission d’appuyer  ces jeunes entreprises afin qu’elles deviennent un réel moteur de développement de notre Commune.

 L’agriculture reste également un des piliers forts de l’économie de notre commune. Plus de quarante exploitants à titre principal produisent et entretiennent la surface agricole de notre commune. Les agriculteurs et agricultrices vivent une concurrence très dure venant du Grand Duché de Luxembourg. De nombreuses exploitations sont passées à la production biologique.

Cette production de haute qualité n’est pas suffisamment valorisée. De nouvelles filières de valorisation doivent être créées. Dans ce contexte, nous soutiendrons la création d’une coopérative agricole dans notre commune mais nous laisserons l’initiative aux intéressés.

Nous sommes convaincus que l’avenir de l’agriculture de notre commune et l’agriculture wallonne passent inévitablement par la création de nouvelles structures de transformation et de commercialisation de produits agricoles.

En France, le mouvement coopératif est très puissant et permet à de nombreux producteurs de mieux valoriser leur production.

La concurrence en provenance de l’agriculture du Grand-Duché nous interpelle. Nous avons d’ailleurs rencontré les bourgmestres luxembourgeois de la vallée de l’Attert pour leur demander de sensibiliser leurs agriculteurs aux règlements existants en Région wallonne car les agriculteurs luxembourgeois doivent respecter nos règlements. Les terres qu’ils exploitent se situant sur le territoire belge…

Nous organiserons des rencontres entre les agriculteurs concernés et ce, des deux côtés de la frontière.

 Beaucoup de nouveaux habitants vivent dans nos villages. Ils y sont venus pour la qualité de notre environnement, pour la tranquillité de nos villages. Si nous pouvons profiter de cet environnement de haute qualité c’est précisément parce que des générations d’agriculteurs l’ont façonné, entretenu et fait progresser.

Durant cette législature, nous élaborerons une charte de qualité « vivre dans son village ». Un groupe de travail sera crée prochainement. Il sera composé de représentants du monde agricole, de membres de différents mouvements associatifs de notre commune et de citoyens.

Nous constituerons également un dossier d’accueil destiné aux nouveaux habitants. Ce dossier contiendra  des documents présentant la commune, les différents services publics et privés ainsi que les productions que nous pouvons trouver sur notre territoire.

La commission des dégâts agricoles continuera ses travaux et sera présente dès que des dégâts pourront être constatés.

Le patrimoine

Nous continuerons à entretenir et à rénover, si nécessaire, les différentes voiries communales et, ce, tant entre nos villages que dans nos villages et quartiers. Il en est de même de nos bâtiments publics.

Une charte sera élaborée avec nos mouvements associatifs pour améliorer la gestion des maisons de village.

Notre important patrimoine forestier sera géré en fonction du développement durable dans lequel s’est inscrite notre Commune en améliorant la rentabilité économique.

Nos différents bâtiments communaux, en ce y compris nos églises devront faire l’objet d’une réflexion globale en vue d’une efficacité maximum au niveau  de la disponibilité pour nos citoyens.

La gestion de notre réseau de distribution d’eau public est et restera communale. En aucun cas nous ne remettrons ce réseau à la Région wallonne. C’est une de nos richesses et tout est mis en œuvre pour encore améliorer la qualité de notre eau de consommation.

En ce qui concerne l’épuration, la R.W. a décidé d’installer sur notre territoire sept stations d’épuration. Tout est mis en œuvre pour que ce chantier puisse démarrer rapidement et aller le plus loin possible durant cette législature 2012-2018. C’est un problème d’environnement et de santé publique quand on voit nos eaux non épurées rejetées dans nos ruisseaux. C’est  donc un choix prioritaire et urgent.

Nous veillerons également à entretenir les chemins de terre qui relient nos entités. Jadis fort fréquentés, ces petits chemins ont été abandonnés au cours des dernières décennies.

Aujourd’hui avec l’émergence d’une nouvelle mobilité douce, ils retrouvent leur utilité. Je pense aux nombreuses marches organisées dans notre Commune. Très souvent ces marches empruntent cette voirie secondaire, les cyclistes ou les cavaliers s’y retrouvent également. De ce fait, leur entretien est heureusement redevenu indispensable.

Le programme de développement rural sera un des principaux outils dans la gestion de notre patrimoine.        

Le logement

Durant cette législature, 2012-2018, nous concrétiserons enfin cet important volet de notre politique indispensable au maintien des jeunes dans notre commune.

De par la proximité du Grand-Duché et l’attractivité de notre territoire, le prix des terrains à bâtir et des immeubles d’habitation a beaucoup augmenté ces dernières années.

Les jeunes, au début de leur carrière, n’ont plus la capacité financière d’acquérir un terrain et/ou un logement.

Face à cette situation, 2 projets de lotissement sont en cours d’élaboration. Il s’agit du lotissement de Nothomb et du lotissement de Heinstert.

Le lotissement de Nothomb est géré par « les Habitations du Sud Luxembourg » dans le cadre de l’ancrage communal.

15 logements y seront construits dans un premier temps. Cette première phase sera complétée par une seconde phase de 6 logements.

Dans ce lotissement, nous favoriserons l’acquisition du logement par la famille.

Nous sommes convaincus que le plus beau projet d’une famille doit rester l’acquisition de son logement. Nous regrettons que la mission de la Région wallonne ne soit plus la même. La Région wallonne développe davantage et même uniquement la location de logement. Nous regrettons également le temps nécessaire pour faire aboutir un dossier à la Région wallonne.

Le chantier de Nothomb démarrera en 2013 et une réunion d’information avec la population sera  organisée dès l’obtention du permis d’urbanisme. Notre objectif est d’accueillir au mieux les familles qui choisiront cet endroit pour vivre. Nous souhaitons aussi les faire participer à la vie et à l’animation du village de Nothomb.

En ce qui concerne le lotissement de Heinstert, nous arrivons enfin au bout des procédures administratives pour l’obtention du permis d’urbanisation. C’est un  éco-quartier qui sortira de la terre à cet endroit. Tout est étudié pour y exploiter au mieux les énergies renouvelables et, surtout, l’énergie solaire. L’orientation des constructions vers le sud permet l’exploitation maximum de cette énergie.

Une construction bien organisée au niveau énergétique permet à une famille d’économiser, tout au long d’une vie, un budget considérable.

Cette conception d’un habitat peu énergivore que le collège présentera  prochainement au conseil est le meilleur soutien qu’un pouvoir public peut offrir à une famille. Dans ce lotissement, nous favoriserons également des concepts tels que l’habitat groupé intergénérationnel et le logement tremplin.

Pour améliorer la distribution d’eau à Heinstert et dans l’optique de la création d’un nouveau lotissement, d’importants travaux ont été réalisés. La construction du nouveau réservoir d’eau à Schockville d’une capacité de 250 m3 directement relié au réseau de Heinstert améliorera la qualité de la distribution à Heinstert et permettra d’alimenter les nouvelles habitations de ce village ainsi que celles du lotissement.

Il en est de même au niveau scolaire. La construction de l’extension de l’école intègre tant les enfants des nouvelles constructions du village que ceux qui habiteront les maisons du nouveau lotissement.

La première phase des travaux d’infrastructure de ce lotissement seront réalisés dès l’obtention du permis d’urbanisme.   

 

La politique sociale

Concernant les revenus, la commune d’Attert présente des données nettement supérieures aux autres niveaux territoriaux. Son évolution dans le temps est également plus importante.

Le taux de chômage est plus faible à Attert, quelle que soit la tranche d’âge. Les 15-24 ans sont, cependant, les plus touchés. Enfin, les taux de chômage des différentes catégories d’âge (15-24 ans, 25-49 ans et 50-64 ans) tendent à augmenter sur huit ans. La commune d’Attert a un taux de bénéficiaires du revenu d’intégration sociale 3 ,6 fois plus faible que celui de la Province.

En ce qui concerne les ménages, les familles monoparentales représentent presque un cinquième des noyaux familiaux, ce qui est inférieur aux autres niveaux territoriaux. Ces proportions augmentent dans le temps.

Justice et solidarité sont indissociablement liées les unes aux autres. Etant donné que quelque chose qui arrive à une seule personne a des répercussions sur d’autres, la solidarité signifie une prise de conscience de l’interdépendance et de l’interaction des personnes. Cela signifie également l’action pratique, le partage, l’aide efficace et les droits et devoirs en matière de personnes et de communautés.

En affirmant l’unité de l’humanité dans l’espace et le temps, nous voyons la solidarité, pas seulement comme horizontale entre les êtres humains de chaque génération et chaque lieu, mais aussi verticale; se référant à des intérêts légitimes  des générations futures, y compris le respect pour le monde créé.

Le moteur de l’action sociale est le CPAS. Il joue, au travers de nos différentes actions, un rôle d’encadrement important dans notre commune. Nous poursuivrons la politique sociale entamée par la création de lotissement permettant l’accès au logement pour les jeunes et les classes sociales moins favorisées.

La remise des repas à domicile sera améliorée ainsi que les autres services rendus à la population.

Nous étudierons la possibilité de mettre en place des services de mobilité et des services de proximité comme par exemple des épiceries de village…etc.

Face à un contexte économique difficile, des exclusions du chômage, des frais d’études et de logement élevés, l’éclatement des ménages…, nous développons une politique sociale pro-active, sans pour autant tomber dans l’assistanat à outrance.

De même, toutes les mesures visant à permettre à toute personne des formations professionnelles ou afin de les réintroduire dans le milieu du travail seront envisagées dès que les possibilités se manifesteront.

Nous maintiendrons et développerons si nécessaire tous les services existant pour le bien-être de nos aînés à leur domicile et pour toutes personnes fragilisées socialement ainsi que l’aide à l’encadrement de la jeunesse.

L’éducation aux économies d’énergie de ce public spécifique sera maintenue et renforcée dans le cadre de la collaboration avec les agents de l’ASBL « Au Pays de l’Attert ».

Nous appuierons les personnes à la recherche d’un emploi grâce au personnel du CPAS.

Nous continuerons à faire fonctionner les différentes organisations d’encadrement des enfants durant les vacances grâce, notamment, à la plaine de jeux.

La guidance budgétaire, la médiation des dettes et la prévention de l’endettement sont des initiatives très importantes. Elles seront poursuivies et renforcées.

Les autres conventions avec le groupe action surendettement, aide familiale ou soins à domicile seront développées.

Un nouveau service existe depuis peu c’est la guidance énergétique. Cette guidance est gratuite et c’est un expert de l’ASBL « Au Pays de l’Attert » qui en est le responsable.

Les différents services sont intéressants et les conseils de leur experts auront un réel impact sur le budget des ménages des plus fragiles.

Collaboration – partenariat

L’importante collaboration mise en œuvre il y a deux décennies déjà avec les communes luxembourgeoises de la Vallée de l’Attert sera poursuivie et approfondie. Des activités culturelles ou activités sportives en passant par le développement socio-économique, cette collaboration est profitable aux deux partenaires. Notre Commune mettra tout en œuvre comme la commune de Beckerich pour tendre vers son autonomie énergétique. Les différents projets transfrontaliers financés par l’Europe et les Régions et soutenus par notre Commune participent largement à cette évolution. Les membres de nos conseils communaux se rencontreront début du mois de mai pour faire le bilan et lancer les nouvelles bases d’une collaboration plus étroite.

Nos relations avec la commune flamande de Kruishoutem sont excellentes et des nouvelles perspectives s’annoncent fructueuses.

L’échange entre les jeunes de nos deux communes est un atout majeur dans cette politique qui a pour objectif d’apprendre à mieux se connaître, à mieux se respecter et à mieux vivre ensemble.

Nos relations avec la commune polonaise de Bakalarzewo sont intéressantes et suivies. C’est avec enthousiasme que nous participerons aux festivités du 500ième anniversaire de cette commune organisées en 2014.

Une des actions les plus importantes se déroule à Bandundu en R.D.C. Le centre de lecture et d’animation culturelle initié par notre Commune avec l’aide financière de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Fédéral et de l’Organisation Internationale de la Francophonie est en plein développement et est déjà fréquenté par des milliers de jeunes de cette ville. En ce qui concerne le projet de remise à jour de l’état civil, une des trois communes de Bandundu  y a travaillé sérieusement et possède aujourd’hui quelques registres encore incomplets mais déjà très efficaces au niveau de la gestion communale. Le Collège proposera au Conseil une aide financière pour l’acheminement des livres à l’université de Bandundu. C’est par la formation que les citoyens de ce vaste pays arriveront à faire évoluer les différentes structures de gestion et amélioreront ainsi la qualité de vie en R.D.C.

Finances communales  

Cette déclaration de politique de législature est l’expression d’un programme ambitieux pour notre Commune. Pour réaliser ce programme, nous devrons rechercher en permanence auprès des différents niveaux de pouvoir un maximum de subventions. Sans ces subventions, notre budget n’aura pas la capacité de financer cet important programme.

Il est clair qu’il n’y aura pas de prélèvements supplémentaires ou plus élevés ni d’accroissement important de notre dette.

La dette de notre Commune était de 11.613.000€ au 31 décembre 2011. Elle est passée à 9.706.241€ au 31 décembre 2012. Cette évolution de la dette est intéressante et nous permet d’envisager avec sérénité l’avenir financier de notre Commune. 

Nous venons de présenter les différents thèmes de ce programme de développement de notre Commune pour cette législature.

Législature que nous entamons avec la ferme conviction que vous toutes et vous tous participerez  d’une façon constructive à sa concrétisation.      

 

 

Josy Arens, Bourgmestre

Actions sur le document
Administration

Administration communale d'Attert

107 Voie de la Liberté

6717   Attert

 tél : 063 / 24 27 70

fax : 063 / 24 27 71

mail : administration@attert.be

Ouverture des bureaux :        

lundi - vendredi de 8h30 à 11h45

mercredi et vendredi de 13h30 à 16h30

Permanences du samedi matin

(30 septembre, 21 octobre, 25 novembre

et 16 décembre) de 9h à 11h30

la commune ...
« Décembre 2017 »
Décembre
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Point pension

 
Ce site est optimisé pour le navigateur Firefox.

Sécurisé, fiable et rapide, Firefox est gratuit et simple à installer.